Aromathérapie, Article, Blogue, Mode de vie, Soin&Bien-être, Zéro déchet

Comment mon odorat a changé…

Aujourd’hui, tout doit avoir une odeur. Nous devons sentir bon en toute circonstance et peu importe les façons. Pourtant, quand vous avez chaud ou êtes stressé, vous transpirez; vos glandes eccrines évacuent de cette façon les toxines réparties sur l’ensemble de votre corps. Par contre, la mauvaise odeur sécrétée par les glandes apocrines se situe dans des endroits peu aérés comme les aisselles ou les parties génitales. Cette sueur particulière se compose de protéines, de phéromones et de minéraux, constituant une nourriture idéale pour les bactéries naturellement présentes sur la peau. En la consommant, les composés chimiques évacués produisent l’odeur de la transpiration. Donc, des produits sont offerts pour notre hygiène ou coquetterie personnelle.

Quand je me baladais dans les centres commerciaux et passais devant les parfumeries ou les boutiques de produits de beauté, les odeurs me dérangeaient déjà. Je ne dis pas que ça sentait mauvais, mais mon nez piquait. Ces divers effluves artificiels se mélangeaient et mon odorat n’arrivait pas à les déchiffrer. Il faut comprendre que l’humain est capable de distinguer son odeur corporelle et même celle d’autres personnes. Cependant, cette sensible capacité se dégrade par notre usage, souvent excessif, de désodorisants, de crèmes parfumées et même notre lessive conventionnelle.

C’est normal de vouloir sentir bon. J’adore l’odeur de la lavande, de la noix de coco, des herbes, des fleurs et des fruits. Quand je mange, mon nez est très actif. Et je suis moi-même très sensible aux mauvaises odeurs. Malgré tout, j’ai arrêté d’acheter des crèmes et des gels douche aux odeurs extravagantes. Depuis quelques semaines, je remarque que mon odorat est plus délicat. Je ne supporte plus les parfums, l’odeur des shampoings, le Febreeze, mais également toutes les fragrances des produits ménagers, la litière de chat (futur article sur la litière à base de noix!) et les bougies d’ambiance. Cela inclut aussi, à mon plus grand regret, les bâtons d’encens. J’ai mal à la gorge ou j’ai des migraines, donc je ne peux plus les allumer aussi souvent qu’avant.

Finalement, suite à ce constat, j’ai décidé de trancher. Mon but est de terminer ces produits et de les fabriquer moi-même par la suite. Je me concentrerai sur les huiles essentielles, les eaux florales ainsi que les savons de Marseille et de castille. Que ce soit pour me parfumer, diffuser une odeur dans mon appartement ou rafraîchir mes vêtements, j’utiliserai le plus possible des matières premières.

D’ailleurs, je risque d’écrire des articles prochainement sur mes recettes préférées. Si vous avez des suggestions ou souhaitez partager votre expérience, je vous invite à le faire. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s